À propos de Christine

Christine MooreÉlue pour la première fois en 2011, elle fût considérée parmi les « meilleures recrues » chez les nouveaux députés par différents médias. Réélue en 2015, Christine est déterminée à faire avancer les choses pour les citoyens d'Abitibi—Témiscamingue.

Porte-parole du NPD en matière de Ruralité et pour l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Christine a été porte-parole de l'Opposition officielle en matière de santé et pour la défense nationale. Elle fût également porte-parole adjointe pour la défense nationale et en matière d’énergie et de ressources naturelles.

Christine s’est portée à la défense de nombreux enjeux d’importance pour l'Abitibi-Témiscmaingue comme la protection des cours d’eau (en déposant le projet de loi C-534) et la lutte contre l’abolition de la protection des eaux navigables. Elle s’est battue avec acharnement contre la réforme de l’assurance-emploi, la fin de la livraison du courrier à domicile et contre l’abolition du crédit d’impôt des fonds de travailleurs. Elle s’est portée à la défense des fermes familiales et de l’achat local.

En tant que porte-parole adjointe en matière d’énergie et de ressources naturelles, elle a déposé la motion M-518 pour une stratégie nationale pour l’industrie canadienne du bois. Elle a également parrainé deux projets de loi pour sensibiliser le Parlement sur la dure réalité des régions en matière de sécurité incendie et de recrutement.

Christine est la première élue à avoir maintenu des bureaux à Rouyn-Noranda, Ville-Marie, Amos et La Sarre en plus d’assurer les services régulièrement à Témiscaming et Barraute. Elle reste en communication constante avec les citoyens en organisant des rencontres et en se faisant un devoir d’assister à la majorité des événements locaux.

Née et élevée à La Reine, Christine a acquis une propriété rurale dans la municipalité de Dupuy en 2007 où elle réside toujours, maintenant en compagnie de son mari. Ancienne membre des Forces canadiennes, elle détient un baccalauréat en Sciences infirmières. Avant son élection, elle exerçait la profession d’infirmière au CSSS des Aurores-Boréales où elle continue d’offrir périodiquement de la disponibilité estimant qu’il s’agit d’un excellent moyen de maintenir le contact avec les citoyens.

En septembre 2015 en pleine campagne électorale, elle a donné naissance à une petite fille.