BILAN DE SESSION DE CHRISTINE MOORE: UN TRAVAIL D’OPPOSITION EFFICACE

Le NPD a forcé les conservateurs à reculer sur des enjeux importants

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

20 juin 2014

  

ROUYN-NORANDA — La députée néo-démocrate Christine Moore (Abitibi-Témiscamingue) trace un bilan plutôt positif de la dernière session parlementaire et ce, malgré l’imposition du bâillon à 75 reprises par les conservateurs de Stephen Harper.

« Je trouve ça irrespectueux pour l’ensemble des citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue, du Québec et du Canada. Un des rôles essentiels des députés est justement de débattre des enjeux et des projets de loi. Nous avons la responsabilité de suggérer des améliorations, des amendements ou de démontrer qu’un projet n’est pas dans l’intérêt des Canadiens, explique Christine Moore. Je ne suis toutefois pas surprise de l’attitude des conservateurs. Ils se préoccupent davantage de leurs intérêts à eux et des amis du régime », se désole-t-elle.

Le travail acharné de l’équipe néo-démocrate a quand même forcé le gouvernement à apporter notamment des modifications à sa « déforme » électorale, de maintenir des services ferroviaires dans l’Est du pays et même de promettre des compensations aux producteurs fromagers qui pourraient être lésés par l’entente commerciale de libre-échange avec l’Union européenne. « Je regrette toutefois que les députés conservateurs et libéraux de Justin Trudeau aient rejeté mon projet de loi C-504 qui visait simplement la protection des pompiers volontaires et qu’on n’ait pas su protéger ceux et celles qui nous protègent et ce type de comportement s’étend jusqu’aux militaires et aux anciens combattants », déplore Christine Moore.

La députée d’Abitibi-Témiscamingue est aussi porte-parole adjointe de l’Opposition officielle pour Énergie et Ressources naturelles. « J’ai récemment déposé une motion afin qu’on élabore une stratégie nationale pour l’avancement du secteur de la foresterie en collaboration avec les provinces, les Premières nations et les intervenants du milieu, dit Christine Moore. J’espère qu’on pourra y revenir rapidement à la reprise des travaux, » souhaite la députée.

Christine Moore s’est encore portée à la défense de nombreux enjeux importants pour l’Abitibi-Témiscamingue. « La suppression de la livraison de la poste à domicile et les coupures dans les services des comptoirs postaux affectent les personnes âgées et à mobilité réduite en plus d’augmenter les frais d’expédition des lettres pour les particuliers et les entreprises. Il serait aussi surprenant qu’à moyen terme, les compressions à Radio-Canada n’aient pas d’impact négatif sur la couverture régionale », affirme la députée.  

« Je vais continuer à réclamer de meilleurs services fédéraux pour l’Abitibi-Témiscamingue, que l’on protège mieux nos fermes familiales, que les travailleurs dans des emplois saisonniers aient accès à l’assurance-emploi et que l’on sauvegarde nos lacs et nos forêts. Ces enjeux touchent les citoyens d’Abitibi-Témiscamingue et comme ils comptent sur moi pour bien les représenter, je poursuivrai la lutte jusqu’au bout » de conclure Christine Moore.

 

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Alain Guimond, adjoint de circonscription

819-629-8301 ou alain.guimond.c1a@parl.gc.ca