Budget Fédéral: Notre Région Abandonnée Par Les Conservateurs, Dit Le NPD

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

22 mars 2013

 BUDGET FÉDÉRAL: NOTRE RÉGION ABANDONNÉE PAR LES CONSERVATEURS, DIT LE NPD

 ROUYN-NORANDA/VAL-D’OR — Alors que Stephen Harper avait promis d’en faire plus pour réduire le chômage et aider les familles à joindre les deux bouts, son budget n'offre aucune solution aux défis économiques et sociaux auxquels nous faisons face, dénonce le NPD.

«On attendait beaucoup du budget, mais nous sommes déçus de ce qu’on a vu», affirment les députés Romeo Saganash (Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou) et Christine Moore (Abitibi-Témiscamingue).

Des mesures comme l’abolition du crédit d’impôt pour les fonds de travailleurs, qui investissent dans les PME de notre région, vont affecter l’économie du nord du Québec. «On s’attendait à un budget austère, avec de nombreuses compressions, mais pas à un budget qui s’attaque à un des piliers du modèle québécois», affirme Mme Moore.

Avec le mouvement Idle no more, qui a remis les enjeux affectant les communautés autochtone au sommet des priorités, on s’attendait aussi que ce budget apporte des solutions.

" Alors que les droits et les intérêts des Peuples autochtones occupent une place politique sans précédent dans l'histoire du pays, le Gouvernement conservateur préfère ignorer les défis auxquels font face les premiers habitants," déplore Romeo Saganash. Le NPD estime qu'il est grand temps d'établir des relations respectueuses, de nation à nation, avec les peuples autochtones.

Les conservateurs ont aussi décidé de mettre leur nez dans la formation de la main d’œuvre. «Mais il n’y a pas d’argent neuf, ils ne font qu’imposer de nouvelles règles aux provinces. Ils veulent seulement mettre une feuille d’érable sur le chèque de formation des travailleurs», dénonce Mme Moore.

Quant aux infrastructures, le NPD rappelle que les investissements fédéraux sont loin d’être suffisants. «Le gouvernement se vante de mettre plus de 50G$ dans nos infrastructures, mais dans les faits, c’est une compression de 4,7 milliards sur 4 ans dans le financement fédéral, affirme M. Saganash. Comment voulez-vous que nos municipalités mettent à jour leurs infrastructures si on coupe le financement? »

La députée d’Abitibi-Témiscamingue souligne que les investissements pour le logement social sont largement insuffisants. « Avec des taux d’inoccupation qui sont sous les 0,3% à Rouyn-Noranda, Amos et Val-d’Or, la région a besoin que le gouvernement adopte une stratégie claire en matière de logements sociaux alors qu’il continue d’y allouer des miettes », déplore Christine Moore.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:
Alain Guimond, adjoint de circonscription Christine Moore

(819) 629-8301 ou christine.moore.c1a@parl.gc.ca

Lorraine Morissette, adjointe de circonscription Roméo Saganash

(819) 824-2942 ou romeo.saganash.c1@parl.gc.ca