CHRISTINE MOORE INVITE LA POPULATION À ACHETER LOCAL ET CULTIVER L’ÉCONOMIE D’ICI

LA DÉPUTÉE LANCE SA TOURNÉE DES MARCHÉS PUBLICS

ROUYN-NORANDA – C’est maintenant devenu une tradition pour la députée néo-démocrate d’Abitibi-Témiscamingue Christine Moore qui fait chaque année une tournée des marchés publics de la région afin de sensibiliser la population à l’agriculture de proximité et à l’importance de soutenir les producteurs transformateurs de la région pour l’économie et l’environnement.

La tournée Achetons local et cultivons l’économie d’ici de Christine Moore qui débute cette semaine à Amos, Palmarolle et Rouyn-Noranda, permet à la députée de rencontrer chaque été près de 2 000 personnes venues déguster des produits régionaux et discuter de sujets qui les préoccupent. « J’aime inviter la population à venir me rencontrer lors des marchés publics et j’en profite toujours pour mettre en valeur le travail et les produits de nos producteurs locaux », explique Christine Moore.

Cette année, la députée d’Abitibi-Témiscamingue souhaite sensibiliser la population à la préservation des fermes familiales. « L’agriculture est au cœur de notre style de vie pourtant le nombre de fermes et d’exploitations agricoles est toujours en chute en Abitibi-Témiscamingue. Il faut se doter d’une stratégie pour valoriser et favoriser le transfert des entreprises agricoles. Nous devons aussi protéger nos producteurs dans nos ententes avec nos partenaires commerciaux », ajoute la députée Christine Moore.

En Abitibi-Témiscamingue, le nombre d’exploitations agricoles est passé de 665 à 580 en cinq ans (2011-2016). « Nos fermiers vieillissent et manquent de moyens pour assurer la relève. Près de la moitié des exploitants agricoles ont 55 ans et plus alors que ce n’était que le quart il y a dix ans. C’est très inquiétant et il est plus que temps d’aider nos agriculteurs », plaide Christine Moore.

La députée d’Abitibi-Témiscamingue profitera de sa tournée pour faire signer une pétition réclamant la suppression de l’augmentation de la taxe d’accise imposée aux micro-brasseries et petits producteurs de vin lors du dernier budget. « C’est une mesure inéquitable pour les petits producteurs qui ne peuvent concurrencer les géants brassicoles », dit la députée néo-démocrate.

Christine Moore invite donc la population à venir la rencontrer lors de sa tournée des marchés publics :

Jeudi 13 juillet  de 11h à 17h30 au Marché public d’Amos

Vendredi 14 juillet de 14h à 18h au Marché public de Palmarolle

Samedi 15 juillet de 9h30 à 13h30 au Marché public de Rouyn-Noranda

Jeudi 17 août de 13h à 17h30 au Marché public de Ville-Marie

Samedi le 19 août de 9h à 17h00 à la Route du Terroir de La Motte.