Christine Moore Souligne La Journée Internationale De La Femme

VENDREDI, 8 MARS 2013

CHRISTINE MOORE SOULIGNE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME
Les attaques conservatrices contre le droit des femmes de choisir ont marqué cette dernière année 

ROUYN-NORANDA — La députée du NPD Christine Moore (Abitibi-Témiscamingue) a tenu à souligner aujourd’hui la Journée internationale de la femme. «Malgré les pas de géants des dernières décennies, la violence à l’égard des femmes est au centre du thème cette année parce qu’il y aura encore 70% des femmes à travers le monde qui auront subi de la violence. Il plus que temps d’agir et ça commence par nous, ici au Canada», affirme Christine Moore.

La députée rappelle que des femmes et des filles autochtones en Abitibi-Témiscamingue, à l’instar de beaucoup d’autres ailleurs au pays, vivent une importante crise de violences physique, psychologique et sexuelle. « Le gouvernement continue pourtant de minimiser le scandale des femmes autochtones disparues et assassinées et refuse, malgré les observations de Human Rights Watch, d’enquêter sur les conditions des femmes autochtones au Canada » explique Madame Moore.

Mais si la condition féminine s’est améliorée à certains égards, il n’en demeure pas moins qu’il subsiste encore aujourd’hui des zones ombrageuses sur la longue route vers l’égalité, estime la députée d’Abitibi-Témiscamingue. Malgré ses promesses électorales, Stephen Harper laisse ses députés d’arrière-ban remettre en question les droits des femmes à l’avortement. Rappelons que la dernière motion à ce sujet a eu l’appui de 87 députés conservateurs et libéraux, dont huit ministres, incluant la ministre de la Condition féminine.

«Malgré tout, les valeurs humaines et progressistes ont remporté sur l’aveuglement idéologique volontaire de ces députés conservateurs», ajoute Christine Moore.

La députée rappelle qu’il existe des écarts persistants de rémunération, car une femme gagne en moyenne toujours seulement 73% du salaire d’un homme. De plus, un rapport du Conference Board du Canada accorde au Canada une note alarmante de C au niveau de l’égalité des sexes.

Le NPD, qui compte dans son caucus le plus grand nombre de femmes de l’histoire du Parlement, a récemment déposé un projet de loi pour s’assurer qu’il y ait plus de femmes sur les conseils d’administration des sociétés d’État fédérales. «Ce projet de loi qui prévoit une hausse graduelle du nombre des femmes sur les C.A. en vue de parvenir à l'égalité d'ici six ans. C’est un geste concret qui permettra d’améliorer le bilan du pays en matière d’égalité», explique Madame Moore.

Le féminisme et l’égalité des sexes sont au coeur de l’action politique du NPD, qui continuera à travailler fort pour faire respecter les droits des femmes au Canada.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

David Patry, attaché de presse, Service au caucus du Québec

514-238-8240 ou david.patry@parl.gc.ca

Alain Guimond, adjoint de circonscription

819-629-8301 ou christine.moore.c1a@parl.gc.ca