CHRISTINE MOORE VEUT PROTÉGER LES COURS D’EAU DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

06 octobre 2017

 

La députée d’Abitibi-Témiscamingue a déposé aujourd’hui le projet de loi C-366 modifiant la Loi sur la protection de la navigation.

OTTAWA – La députée néo-démocrate Christine Moore (Abitibi-Témiscamingue) a déposé aujourd’hui un projet de loi afin de restaurer les protections environnementales pour nos lacs et nos rivières. Rappelons qu’en 2012, dans un projet de loi omnibus, le gouvernement conservateur avait décidé de soustraire la presque totalité des cours d’eau du pays à la Loi sur la protection des eaux navigables.  

«Si les conservateurs ont éliminé les lois environnementales qui protégeaient nos lacs et rivières depuis plus de 100 ans, il n’y a aucune raison valable pour que le gouvernement actuel maintienne cette décision qui permet désormais de construire sur la très grande majorité des cours d’eau du pays sans obtenir d’autorisation de Transport Canada, »  explique Christine Moore. « Je ne peux pas permettre que les cours d’eau de notre région soient ainsi abandonnés sans protection,» ajoute la députée.

La Loi sur la protection des eaux navigables était autrefois considérée comme un modèle de protection environnementale. Depuis 1882, tout projet qui pouvait entraver le droit des Canadiens à naviguer les lacs et rivières de leur pays devait se conformer aux exigences de cette loi. Depuis le saccage de la loi par les conservateurs, il n’y plus que 2% seulement des cours d’eau qui sont toujours protégés, soit 62 fleuves et rivières et une centaine de lacs dans tout le pays. « Il y a plus de 20 000 lacs et 4000 km de rivières canotables juste en Abitibi-Témiscamingue, » illustre Madame Moore.

«Les gens de l’Abitibi-Témiscamingue tiennent à leurs lacs et à leurs rivières. Un très grand nombre pratique la pêche, le nautisme et la villégiature. Notre secteur touristique compte également beaucoup sur cette richesse et c’est sans compter sur l’importance que nous accordons à la qualité de notre eau potable. C’est pour ces raisons que je déposerai aujourd’hui un projet de loi visant à réinstaurer une protection environnementale pour les grands cours d’eau de l’Abitibi-Témiscamingue,» conclut Christine Moore.

EN VIDÉO https://youtu.be/pF4kiBNJaZ8