CHRISTINE MOORE VEUT PROTÉGER LES PRODUCTEURS LAITIERS DE LA RÉGION

MOTION DU NPD SUR L'INDUSTRIE LAITIÈRE

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

21 avril 2016

 

MOTION DU NPD SUR L'INDUSTRIE LAITIÈRE :

CHRISTINE MOORE VEUT PROTÉGER LES PRODUCTEURS LAITIERS DE LA RÉGION

 

ROUYN-NORANDA – Le NPD veut s'assurer que le gouvernement libéral respecte ses promesses électorales et ses engagements pris depuis le début de son mandat en faisant respecter dès maintenant les normes de compositions fromagères à tous les transformateurs canadiens. 

La députée Christine Moore (Abitibi-Témiscamingue) entend s’assurer que les producteurs laitiers de la région soient protégés contre les effets de l’entrée de lait diafiltré provenant des États-Unis. « Le marché des protéines laitières n’étant pas soumis à la gestion de l’offre et aux normes de production du lait canadien, met en péril des fermes en Abitibi-Témiscamingue, » explique la députée néo-démocrate.

« La situation est urgente et les producteurs sont fatigués d'attendre. La solution est simple et demande que le gouvernement fasse preuve de volonté politique et se tienne debout pour l'industrie laitière canadienne en faisant appliquer les normes de compositions fromagères, a affirmé la porte-parole du NPD en matière d'agriculture, Ruth Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé). Ce sont nos productions laitières familiales qui sont menacées et le NPD continuera à se battre à leurs côtés pour assurer leur avenir. »

Christine Moore ajoute que le nombre de fermes laitières en Abitibi-Témiscamingue a diminué du quart en moins de dix ans : « Il y avait 150 productions laitières dans la région en 2007 et il n’en restait que 114 à la fin de la dernière année et l’incertitude en lien avec les négociations du Partenariat Trans-Pacifique et la brèche dans notre système de gestion de l’offre ajoutent à l’incertitude et découragent plusieurs producteurs qui songent à abandonner leur ferme. Les producteurs laitiers sont exaspérés et attendent toujours que le gouvernement libéral agisse. Nous avons le devoir de les protéger! »

Les pertes économiques des producteurs laitiers canadiens entrainées par l'importation de lait diafiltré des États-Unis se sont élevées à 220 millions de dollars en 2015. L'industrie exige que le problème soit réglé immédiatement en faisant respecter les normes de compositions fromagères.

Le lait diafiltré est un concentré protéique laitier en provenance des États-Unis qui a été créé pour contourner les règles et les lois canadiennes puisqu'aucun transformateur ne l'utilise dans son pays de provenance.

 

-30 –

 

Lien vers la vidéo du discours https://youtu.be/SOPLeRGX9Zg

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Alain Guimond, adjoint de circonscription

(819) 629-8301 ou christine.moore.c1a@parl.gc.ca