Conflits De Travail Dans Les Marchés D’alimentation : Christine Moore Appelle Une Résolution Rapide

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

12 juin 2013

Les citoyens de la circonscription en ont assez de l’impasse des négociations entre les membres du groupe Loblaw et les travailleurs.

ROUYN-NORANDA — La députée néo-démocrate Christine Moore (Abitibi—Témiscamingue) appelle à une résolution rapide dans le conflit qui oppose le groupe Loblaw et les travailleurs de trois marchés d’alimentation affiliés à la CSN. Une situation qui prend la population de Rouyn-Noranda et de Témiscaming en otage.

«Dans l’intérêt des familles de la région, j’invite les deux camps à en venir rapidement à une résolution finale, a indiqué Mme Moore. Tout le monde en a assez de ces affrontements. Il est temps que les partis s’entendent, car ce conflit a duré bien trop longtemps.»

Rappelons que les employés du Maxi de Rouyn-Noranda sont en lock-out depuis le mois d’août 2012 alors que ceux du Provigo de Témiscaming le sont également depuis le mois de décembre. Lundi dernier, ce sont les syndiqués du Loblaw de Rouyn-Noranda qui, sans contrat de travail depuis le 1er novembre 2012, ont déclenchés une grève illimitée.

La députée explique que la situation est particulièrement dramatique à Témiscaming. «Pour faire leur épicerie, les gens doivent faire 65 kilomètres pour se rendre à North Bay en Ontario ou encore voyager jusqu’à Ville-Marie et Lorrainville qui sont à environ 90 kilomètres du village. C’est inacceptable et c’est une pression indue sur la population! C’est seulement grâce à la mobilisation des commerçants locaux qui se sont ajustés que les citoyens ont accès à des denrées de première nécessité».

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Alain Guimond, adjoint de circonscription

819-629-8301 ou christine.moore.c1a@parl.gc.ca