JUSTIN TRUDEAU REFUSE DE PROTÉGER LES FEMMES ENCEINTES OU ALLAITANTES

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

04 octobre 2017

 

LES LIBÉRAUX DE JUSTIN TRUDEAU REFUSENT DE PROTÉGER LES FEMMES ENCEINTES OU ALLAITANTES

Les autres membres de la Chambre des communes ont appuyé le projet de loi C-345 de la députée néo-démocrate Christine Moore.

OTTAWA – Alors que les membres de tous les partis de l’opposition ont voté en faveur du projet de loi C-345 de la députée néo-démocrate Christine Moore (Abitibi-Témiscamingue), les libéraux de Justin Trudeau ont préféré la partisannerie à la protection des femmes enceintes ou allaitantes.

« Mon projet de loi visait simplement à protéger les femmes enceintes partout au Canada, contre les risques de blessures pouvant nuire au développement du fœtus en milieu de travail en leur donnant accès au programme provincial quand celui-ci est plus généreux que le droit fédéral,» explique la députée Christine Moore. « Malheureusement, les libéraux ont choisi de laisser de nombreuses femmes dans la précarité et prendre des risques qui pourraient mettre en danger leur enfant à naître, » a-t-elle ajouté visiblement déçue des événements.

Actuellement, il n’y a que le Québec qui dispose d’un programme de retrait préventif payé. Cela donne un vrai choix aux femmes qui peuvent ainsi agir en toute liberté pour protéger leur santé et celle de leur fœtus. « Les investissements pour un tel programme auraient été minimes en comparaison aux sommes retenues pour dédommager une femme blessée ou un enfant né avec des séquelles,» a affirmé la députée néo-démocrate d’Abitibi-Témiscamingue.

Malheureusement les femmes québécoises dont l'employeur est sous juridiction fédérale n'ont pas droit à ce programme. « Les libéraux et en particulier les députés québécois incluant Justin Trudeau lui-même, ont tourné le dos à toutes les québécoises qui travaillent sous juridiction fédérale en leur disant qu'elles ne méritent pas l'égalité avec leur consœurs sous juridiction provinciale, » dit Madame Moore

« Les femmes méritent pourtant de vivre leur grossesse en toute sécurité et en santé. Je m’explique mal que les libéraux de Justin Trudeau aient adopté une attitude aussi partisane sur le dos des femmes, » s’est indignée Christine Moore.  « Lorsque même les conservateurs deviennent plus féministes que les libéraux, il ne subsiste plus aucun doute sur le féminisme de pacotille du premier ministre, » conclut-elle.

Le projet de loi C-345 a été défait par 39 voix mais a obtenu l’appui de deux députés libéraux soit Denis Paradis (Brome-Missisquoi) et Mark Gerretsen (Kingston Islands).

– 30 –