LA DÉCISION DU CRTC DOIT ÊTRE SUIVIE PAR DES MESURES À « HAUTE VITESSE »

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

21 décembre 2016

 

OTTAWA – Suivant la décision historique du CRTC de déclarer l’accès à Internet haute vitesse un service essentiel, le NPD demande au gouvernement libéral de veiller à ce qu’on y ait accès partout au pays.

« Cette décision est une excellente nouvelle pour un nombre trop élevé de Canadiens qui ont un accès limité ou pas d’accès du tout à Internet à haute vitesse, a déclaré le porte-parole du NPD en matière de finances, Guy Caron, qui a participé aux audiences du CRTC au nom du NPD. L’accès à ce service de base devrait être un droit au Canada. »

À l’heure actuelle, en comparaison avec d’autres pays développés, le Canada doit composer avec des vitesses parmi les plus lentes pour les services à large bande, et les Canadiens doivent payer des forfaits Internet parmi les plus dispendieux dans les pays industrialisés. Le CRTC a déterminé que la couverture devrait être accessible à 100 % d’ici 10 à 15 ans.

« Le gouvernement libéral doit maintenant travailler avec l’industrie pour s’assurer que nous atteignions ces cibles importantes, et ce, à haute vitesse, a ajouté Guy Caron, dont la circonscription en milieu rural souffre d’une mauvaise couverture, tant pour les services à large bande fixes que pour les services mobiles sans fil. L’accès à Internet à large bande et mobile devrait faire partie des infrastructures de base, et les Canadiens ne devraient pas avoir à payer le prix pour rendre ce service accessible. »

-30-