Les députés néo-démocrates représentant le Nord demandent officiellement au vérificateur général d’enquêter sur Nutrition Nord

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Le 24 juin 2013

Les députés néo-démocrates représentant le Nord demandent officiellement au vérificateur général d’enquêter sur Nutrition Nord

 

OTTAWA – Six députés néo-démocrates représentant le Nord ont écrit au vérificateur général Michael Ferguson après que trois assemblées législatives eurent voté à l’unanimité pour une vérification du programme conservateur Nutrition Nord qui s’est avéré un échec.

 

Les députés Dennis Bevington (Western Arctic), Romeo Saganash, (Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou), Niki Ashton, (Churchill), Jonathan Genest-Jourdain (Manicouagan) Christine Moore (Abitibi–Témiscamingue) et Carol Hughes (Algoma–Manitoulin–Kapuskasing) ont demandé par écrit au vérificateur général de procéder à une vaste vérification financière et opérationnelle du programme Nutrition Nord. Depuis le lancement de ce programme qui remplaçait l’ancien programme Aliments-poste, les prix sont montés en flèche dans le Nord canadien.

 

« Nous réagissons aux appels clairs des habitants du Nord : ce programme ne respecte pas la promesse des conservateurs de réduire le coût élevé de la vie dans le Nord, a déclaré Dennis Bevington. Les députés conservateurs représentant le Nord restent silencieux sur la question, mais les néo-démocrates parleront au nom de leurs électeurs. »

 

« Il suffit de regarder les photos sur la page Facebook du groupe Feeding My Family pour constater l’échec de ce programme à réduire les prix », a souligné Romeo Saganash.

 

« C’est malheureux que les députés conservateurs du Nord canadien ne veuillent pas ou ne puissent pas parler pour leurs électeurs. Les habitants du Nord méritent mieux que des députés qui restent sourds à leurs préoccupations », a affirmé Jonathan Genest-Jourdain.

 

« L’alimentation est la base d’une bonne santé et je trouve cela scandaleux que des familles dans le Nord mettent leur santé en péril parce que le prix des aliments est trop élevé, ou parce que la qualité des aliments frais disponibles est trop médiocre. C’est particulièrement odieux lorsque l’on pense que des enfants et des personnes âgées ne peuvent pas avoir accès à des aliments de base,  », a dit Christine Moore.

 

-30-

 Alain Guimond, adjoint de circonscription

819-629-8301 ou alain.guimond.c1a@parl.gc.ca