Rupture des services en anesthésie à l’hôpital de Ville-Marie

Lettre de Christine Moore au ministre responsable de l'Abitibi-Témiscamingue

Ville-Marie, le 19 octobre 2017

 

M. Luc Blanchette
Député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue
Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs
Ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue
170, avenue Principale - Bureau 103
Rouyn-Noranda (Québec)  J9X 4P7

 
Sujet : Rupture des services en anesthésie à l’hôpital de Ville-Marie
 
Monsieur le ministre,

C’est avec consternation que je viens d’apprendre que la population du Témiscamingue devra à nouveau composer avec une rupture des services en anesthésie à l’hôpital de Ville-Marie, cette fois, pour une période qui pourrait atteindre jusqu’à trente-quatre semaines. C’est une situation qui ne peut être tolérée et qui doit être dénoncée.

Déjà critique pour toutes les témiscamiennes qui attendent un enfant, cette situation est d’autant plus préoccupante pour les témiscamiennes issues des communautés autochtones alors que les taux de natalité y sont plus élevés et dont l’accès à des services de santé spécialisés est déjà un défi constant.

Monsieur le ministre, dois-je vous rappeler que le ministère de la Santé du Québec s’est engagé de faire en sorte que les ressources soient réparties équitablement et qu’il a l’obligation d’offrir des services de qualité à sa population où qu’elle se trouve sur le territoire. Je compte sur vous pour le rappeler au ministre de la Santé ainsi qu’aux dirigeants du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue.

Je sais que vous avez la santé de notre population à cœur et c’est pourquoi j’espère que vous saurez obtenir rapidement des mesures correctives afin que les Témiscamiens et Témiscamiennes n’aient plus à subir ces incertitudes.

Vous pouvez toujours compter sur mon appui pour toute action visant à améliorer les services aux citoyens et citoyennes de l’Abitibi-Témiscamingue. 

Sincèrement,

Christine Moore, députée d’Abitibi-Témiscamingue